Course 🚲 – GF Ventoux Beaumes de Venise

Il m’avait laissé un gout amer.
L’idée était de ne pas rester sur ce sentiment et d’aller le défier à nouveau.
L’occasion était trop belle.
Rendez-vous était pris pour ce samedi 2 juin avec le Gran Fondo Ventoux Beaumes de Venise.

Avant de m’engager dans ce chantier (170 km avec 4000 D+), j’ai demandé à Sylvain (The coach) si cette épreuve avait un intérêt dans le calendrier de préparation pour la Haute Route. Ce dernier m’ayant validé la chose, nous nous sommes retrouvés du côté d’Aubignan avec @matthieuF ce vendredi soir.

En effet, afin d’éviter la fatigue liée à un départ tôt de Narbonne le jour même (lever 4h), nous avons opté pour un déplacement la veille au soir avec un logement à proximité.
Nous voilà arrivés (un peu tard pour des raisons de circulation compliquées) à 5 km de Beaumes de Venise pour dormir dans une Yourte !!

 

Epique et sympa avec les toilettes sèches dans un environnement très nature !
Le souci a été principalement l’arbre au dessus de la yourte qui en perdant 1 890 clochettes au cours de la nuit ne nous a permis de passer un moment très reposant…

Bref, les propriétaires nous ont servi à 6h15 précises un petit déjeuner complet avec entre autre des fraises de Carpentras, de quoi attaquer la journée, et quelle journée, du bon pied.

Une fois récupéré les dossards, accroché la plaque de cadre et rempli les bidons, nous avons réalisé un échauffement très court. Nous nous doutions que, compte tenu du programme de la journée, les 20 premiers kilomètres avant d’attaquer le ventoux ne serait pas menés tambours battants.
Nous avions raison !

J’avais décidé de gérer la 1ere ascension du ventoux depuis Bedoin.
Ca a été le cas, je l’ai monté sans me mettre dans le rouge, avec tout de même un cardio à 160 bpm de moyenne, sans doute excité par l’enjeu :). J’améliore à cette occasion mon temps de montée d’1 minute (1h26).
J’échange quelques mots tantôt avec des aveyronnais, tantôt avec des anglais. Nous doublons énormément de Hollandais venus en nombre affronter le mont chauve.
Puis je finis par faire l’ascension avec un porteur du maillot de la GFNY de l’an dernier.

Nous basculons ensemble au sommet et nous faisons une descente engagée, sans prendre de risque, avec un groupe de 5-6 gars (60 km/h moyenne, 296 / 38 000 – segment Strava !).
Arrivé sur Malaucène et jusqu’à Sault, je conserve ce groupe.
On passe la cote de Veaux sur laquelle je mène le train, on s’entend bien et on se relaie correctement à 30-35 km/h de moyenne sur un faux plat montant.
Les sensations sont toujours bonnes malgré une chaleur étouffante.
Le besoin de s’hydrater est constant et le manque de ravitaillement entre le 60éme km et le 120éme est problématique.
Nous décidons de nous arrêter à 5 km de Sault à la fontaine d’un village pour recharger les bidons.
Un habitant fort sympathique nous permettra d’accélérer l’opération en nous donnant de l’eau de chez lui.
Arrivé sur Sault, au pied du ventoux, je commence à ressentir un peu de fatigue et surtout un début de crampe. Je laisser alors filer le groupe et décide de monter en souplesse à mon rythme afin de tenir les 50 kms restant.
L’averse au chalet Reynard me rafraichit. Je fais une descente rapide du ventoux côté Bédoin et parviens au bas avec en tête le fait qu’il reste la cote de la madeleine et le col de la chaine à enchainer avant Beaumes.
Je gère sur cette partie, sans trop appuyer sur les pédales, parce que les jambes sont lourdes et les premières crampes se font sentir.
Je bois, je mange et termine frustré de ne pas pouvoir envoyer un peu plus sur ces pentes pas très sévères…

Une fois la ligne d’arrivée franchie, je ressens le besoin de souffler et de m’abriter du soleil qui aura été présent (tant mieux) pour une des premières sorties de l’année !!

Nous sommes repartis de Beaumes de Venise avec une magnifique médaille qui m’a valu en poussant la porte de la maison un : “Papa t’es le meilleur”…
Et ça, ça ne pas de prix 🙂

Classement Gran fondo 170 km (326 cyclistes classés) :

 

  • 1 – ALEXANDER DUNCAN 05:17:47
  • 2 – RODRIGUEZ MICKAEL 05:18:37
  • 3 – TURNES WILLIAM 05:18:41
  • 4 – LOURD RODOLPHE 05:20:10
  • 5 – OSTIAN FREDERIC 05:22:04
  • 6 – GENIEZ MATTHIEU 05:22:29
  • 7 – LORTHIOIR PAUL EMILE 05:24:03
  • 8 – TAIEB RAPHAEL 05:24:22
  • 9 – DE VOS TIM 05:27:25
  • 10 – LAPANDERIE GHYSLAIN 05:29:24
  • ……………….
  • 87 – NICOLAS PASCAL 06:31:05

 

 

Relive ‘Sortie à vélo matinale’

Rendez-vous fin juin pour la prochaine cyclo.

Bonne fin de week end à tous et à très bientôt !

Nico.

——————————————————————–

Présentation

Post du 28 mai 2018

 

Dans le cadre de la Haute route, je présenterai dans les semaines à venir les 7 étapes qui attendent les coureurs au cours de la semaine du 26 aout au 1er septembre 2018.

Ainsi, après chaque fin d’étape, je vous ferai part de mes sensations et des anecdotes de la journée au sein de l’article ayant présenté l’étape.

Je débute aujourd’hui avec la présentation de la cyclo ‘GF Mont ventoux Beaumes de venise” à laquelle je participe samedi 2 juin 2018.

Il s’agit d’une course faisant partie du “Grand Trophée 2018”.   
Ce challenge propose 9 rendez-vous incontournables sur des parcours historiques (St Tropez, Bourgogne, Vosges, Morzine…)

 

Les données :

  • Distance : 170 km
  • Dénivelé positif : 4 000
  • Date et lieu de départ : 02/06/18 – Beaumes de venise
  • Difficultés : Mont ventoux par Bédoin, Col de veaux, Chalet Reynard par Sault, Côte de la madeleine et Col de la chaine.

 

 

Les objectifs :

Cette cyclosportive n’est pas la première de la saison (Heraultaise et GF Cambrils Park en avril 2018) mais bien la plus difficile depuis la saison dernière.
Le Ventoux me donne d’ores et déjà des sueurs froides (voir article GFNY) même si le fait d’attaquer le versant Bédoin dès le 20éme kilomètre est tout de même rassurant.
Il sera toutefois nécessaire, a priori, de gérer l’effort tant la distance et la difficulté en cette période me paraissent compliquées.

En effet, les évènements personnels de début d’année associés à la météo particulièrement maussade m’ont contraint à ne pas fréquenter assidument les cols pyrénéens que j’affectionne…Et il se peut que ceci soit préjudiciable à l’orée d’affronter le mont chauve.

Bref, ce sera un bon test (et non un objectif – merci Coach) ce samedi et je visualiserai sans doute mieux, une fois la ligne franchie, les points assimilés et ceux restant à travailler jusqu’au mois d’aout.

Le planning de la semaine, élaboré par Sylvain, est reçu…
Reste à gérer correctement les jours à venir pour aborder la course dans les meilleures conditions, et ce ne sera pas du luxe 🙂
En terme d’organisation, ce sera un départ vendredi en fin de journée pour Aubignan, à proximité de Beaumes de Venise pour une nuit dans une………Yourte !!!

L’occasion de vous faire part dimanche prochain de photos et moments ‘insolites’ !!

Bonne soirée,

Nico.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *