Un avant gout de la 15éme étape du TDF ’18

Après une sortie en solo de 4h autour de Narbonne hier, l’objectif était aujourd’hui de partir pour une sortie de 4h à allure modérée en incluant 1h à allure course.
L’entrainement d’hier avait déjà inclut 1/2h à allure course.
Le temps est dégagé ce matin, la température affiche 17° au départ de Rieux minervois.

Les données :

  1. Objectif coach : 4h à intensité I2 – 145 bpm max – 95 rpm cible -> Inclure 1h à allure course
  2. Lieu de départ / arrivée : RIEUX MINERVOIS (11)
  3. Avec : en duo avec Matthieu
  4. Météo : vent du nord 30 km/h – majoritairement soleil – 25° dans la vallée – 11° au sommet

Relive ‘Sortie à vélo matinale’

Les sensations :

Enchainement après la journée d’hier. Les sensations des premiers kilomètres sont correctes. Le petit vent de face permet de se mettre en jambe rapidement.
Puis rapidement, nous attaquons une portion montante et roulante qui permet d’enchainer les virages à allure modérée tout en conservant un cardio compris entre 130 et 140 bpm.


Nous avons été accompagné sur quelques kilomètres par quelques cyclistes de la région.
La première montée le long de la vallée de l’Orbiel a permis, sur un pourcentage moyen de 5%, de se mettre en jambe en conservant un oeil sur le cardio (130-145).


S’en est suivi la descente sur Mazamet (patrie de M. Jalabert). Nous nous sommes ensuite dirigés vers l’ascension du Pic de Nore.

Je profite de ce moment pour réaliser l’heure à allure course. Matthieu, qui a couru un triathlon à Carcassonne la veille, me laisse partir et on convient de se retrouver au sommet.

La première partie est relativement roulante. Je relance et monte rapidement à 150 bpm.
Cela a été une autre paire de manche quand, passé Moulin Maurel, il a fallu s’attaquer aux pourcentages les plus importants !!
Pour des raisons personnelles et des conditions météo peu favorables, je n’ai que peu fréquenté les cols pyrénéens depuis le début de l’année et je le ressens rapidement, une fois dressé sur mes pédales dans les portions à 8%.

Cependant, je fini par trouver un rythme qui me permet d’avancer à allure modérée et je suis soulagé de trouver des kilomètres moins pentus pour terminer l’ascension.

S’en suivra un dernier col (Col de la croix de sous) avant de replonger sur Caunes-minervois puis Rieux.

La story :

J’habite désormais sur Narbonne depuis plus de 5 ans et je n’avais toujours pas gouté au Pic de Nore. Il s’agit du plus haut sommet de la montagne noire entre Aude et Tarn.
Il culmine à 1211 m et dispose d’un émetteur radio d’une hauteur de 102 m.

Nous l’avons gravi ce matin depuis Mazamet. Il en sera de même pour les coureurs professionnels sur la 15éme étape du prochain Tour de France.

Cette ascension est exigeante sur les 7 premiers kilomètres avec des passages allant jusqu’à 10%.
Les derniers kilomètres sont beaucoup plus roulants bien que sujet au vent sur la fin (d’ou sur surnom de ‘Petit ventoux’), ce qui n’était pas le cas ce matin…

 

Demain, c’est lundi et lundi c’est repos 🙂 !

Bonne soirée à tous et à bientôt,

Nico.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *